Sushi! Cours 101

Pour les néophytes, ces mots japonais désignant nos délicieuses bouchées peuvent devenir mélangeants. Nous avons donc mis sur pied cette page simple qui vous explique brièvement quelques concepts de base et l’attention particulière qui permet d’obtenir les meilleurs sushi qui soient.

  • Le maki est le plus célèbre de nos assortiments. Pour faire de bons makis, plusieurs ingrédients peuvent être employés par le cuisinier, tels que du poisson, des fruits de mer, des légumes, des fruits, de la sauce, du won ton et/ou du tempura. Les makis peuvent être renversés, plongés dans le tempura (frit) et même roulés dans une feuille de soya ou une feuille de riz. Son goût sublime provient de la fraîcheur du poisson, de la justesse de la cuisson et de la quantité du riz et de l'équilibre entre les ingrédients.
  • Le hosomaki est plus petit qu'un maki, de par la quantité moindre d'ingrédients qu'il contient. En effet, seuls de l'algue, du riz et un ingrédient tel qu'un poisson, un fruit de mer ou un légume spécialement choisi sont nécessaires pour constituer un hosomaki. Le hosomaki, comme le maki, peut être renversé.
  • Le gunkan maki est fait en hauteur. À sa base se trouve une boule de riz enroulée d'une bandelette d'algue sur laquelle on dépose un tartare de poisson ou de fruit de mer préparé et spécialement choisi. Sa qualité se trouve dans la manière dont le tartare est préparé ainsi que dans l'équilibre entre le riz et la largeur de la bandelette d'algue.
  • Le nigiri est constitué de deux ingrédients, soit du riz et un poisson ou un fruit de mer spécialement choisi. Son bon goût dépend d'une quantité équilibrée de riz, ainsi que de la coupe et de la fraîcheur du poisson.